Err

Funego - Pierre Tombale France - Nos Conseils

Nos conseils sur les monuments funéraires :


Le monument funéraire est un ensemble d'éléments en pierre, marbre ou granit, qui couvre la concession. Outre sa fonction de signaler l'identité du défunt ou de la famille concessionnaire, il est surtout le témoignage de l'hommage exprimé par la famille.

Qu'il s'agisse d'une pierre tombale seule ou d'un monument complet, la famille se voit généralement proposé un large choix de formes et de "couleurs" (matériaux).

Notre site en propose un large éventail.


Le monument ci-contre comprend les éléments suivants :

1- La stèle : lorsqu'elle est présente, la stèle est généralement gravée du nom du défunt ou de la famille. Un motif de décoration permet également d'orner la stèle (croyances, passion, métier du défunt).

2- Le socle de stèle : il permet de réhausser la stèle.

3- La tombale

4- Le soubassement : présenté ici avec marche prie-Dieu, il peut avoir diverses formes (jardinière, coffret).

5- La semelle : elle habille le pourtour de la concession et permet de marcher autour du monument. Placée sous le soubassement, elle confère une assise et une stabilité au monument funéraire.

6- Les placages ou entourage : selon la configuration du cimetière (en pente, notamment), certaines concessions sont en hauteur, des placages sont alors conseillés pour "habiller" le tour de la concession (certains côtés seulement ou les quatre).

Les marbriers proposent de nombreux modèles de monuments, et peuvent même réaliser sur commande des monuments personnalisés (chapelle, statue, etc.).

Les concessionnaires disposent d’une totale liberté concernant le monument installé sur une sépulture. Il peut ainsi s’agir d’une simple pierre tombale, simplement posée sur une concession. Mais le plus souvent, les marbriers funéraires proposent des monuments standards comprenant également un soubassement, une stèle, un prie Dieu...

Ces monuments peuvent être installés sur une sépulture en pleine terre comme sur un caveau. Cependant, afin de stabiliser le monument, il est recommandé d’installer un cadre ou une semelle (dans certains cimetières, notamment dans les cimetières parisiens, la pose d’une semelle est imposée par le règlement du cimetière).

Références :

Pour en savoir plus :

  • Circulaire n°2000/022 du 31 mai 2000 relative à la protection des tombes et cimetières au titre des monuments historiques et gestion des tombes et cimetières protégés
  • Conseil d'Etat (arrêt, sect.), 18 février 1972, Chambre syndicale des entreprises artisanales du bâtiments de la Haute-Garonne : le maire ne peut limiter, pour des raisons d'ordre esthétique, le type de monuments funéraires
  • Conseil d'Etat (arrêt), 11 mars 1983, Commune de Bures-sur-Yvette : le maire ne peut limiter, pour des raisons d'ordre esthétique, le type de monuments funéraires